Error : File plugins/slideshowck/autoloadarticlecategory/helper/helper_autoloadarticlecategory.php not found !

Sommaire de cet article

Le recyclage de nos tubes cathodiques à Montluçon

L’histoire aurait pu être belle. Il s’agissait d’aider des personnes en difficulté en leur proposant des contrats d’insertion pour recycler du vieux matériel électroménager. Dans le beau monde des Bisounours, nous aurions eu une entreprise qui dépolluait nos vieux déchets tout en offrant à des gens qui cumulaient des années de RSA et de galère un retour durable à l’emploi. Oui, mais comme nous ne vivons pas dans le monde Bisounours, la belle histoire a tourné au cauchemar.

Quand on vous parle de recyclage, vous imaginez un démontage précautionneux de toutes les pièces qui sont mises dans différents bacs en fonction de ce qu’elles contiennent et de ce qu’on peut en faire. Oui, ben non, ce n’est pas ça du tout ! En fait, vous prenez un énorme broyeur, vous balancez tout dedans et au final, ça vous fait des sacs et des sacs de grosse poussière !

Alors bien sûr, cette satanée poussière est rebelle et ne va pas toujours dans les sacs. Bien souvent elle stagne dans l’air, un peu comme si vous étiez dans une purée de pois irrespirable ! Elle est inhalée par les salariés, elle s’envole et va se déposer un peu partout aux alentours sur les jardins et dans les maisons des riverains qui ont le malheur d’être sous le vent !

Et en plus, sachez que dans nos vieux machins électroménagers, il y a plein de produits dangereux qu’il vaut mieux ne pas trop respirer et/ou toucher : plomb, baryum, antimoine, et bien d’autres ! C’est l’effet cocktail et après plusieurs années de latence vous aurez le choix entre des problèmes rénaux, des cancers, des maladies neurologiques et plein d’autres joyeusetés.

C’est ce qu’on appelle la polyexposition, c’est-à-dire l’exposition à plusieurs produits toxiques simultanément ou successivement. Le problème, c’est que la science ne sait pas encore ce qui se passe quand on mélange les expositions à ces différentes substances !

Grâce aux différents combats militants et syndicaux, les choses se sont améliorées : des systèmes de ventilation auraient finalement été mis en place et les salariés seraient pourvus d’équipements de protection individuels (mais pourquoi avoir attendu ? #Spoil : Parce que ça coûte de l’argent !) Malgré tout, les divers syndicats et collectifs suivent avec attention ce qui se passe dans cette usine !

Pour en savoir plus :

L'article de Bastamag sur le cas Environnement Recylcing

Le cas Environnement Recycling évoqué lors de l'assemblée générale de l'Association Henri Pézerat