Error : File plugins/slideshowck/autoloadarticlecategory/helper/helper_autoloadarticlecategory.php not found !

Sommaire de cet article

Plutôt que de vous parler de mon travail (qui ne présente que très peu d'intérêt pour le public), j'ai envie de vous parler de mes vacances !

D'abord parce que je n'en prends pas souvent et que c'est pour moi un évènement plutôt exceptionnel. Ensuite, parce que nous avons (#GentilMari et moi-même) décidé d'aller visiter une région que nous ne connaissions que très peu, voire pas du tout : le Médoc.

Pourquoi le Médoc ? Tout simplement parce que cela fait cinq ans que j'ai plusieurs clients dans cette région et qu'ils m'ont donné envie d'aller la visiter !

Nous avons vadrouillé pendant six jours à la découverte de la région qui nous a étonnés par la variété des paysages (fleuve, mer, lac, vignes, campagne...) et la diversité des activités qu'elle offre.

J'ai simplement envie de vous faire partager nos découvertes et nos bonnes adresses en quelques mots et beaucoup de photos.

Nous avions décidé de nous établir dans la région des vins, à Soussans.

Notre GPS a eu la génialissime idée de nous faire traverser la Gironde par le bac plutôt que nous engouffrer sur le périphérique bordelais pour cent kilomètres de plus.

Nous nous arrêtons donc à Blaye et en profitons pour visiter la Citadelle, un très bel ouvrage de Vauban s’étendant sur trente-huit hectares. À l'intérieur, une véritable ville close aujourd’hui constituée d’échoppes d'artisans.

Édifiée entre 1685 et 1689, elle constitue une partie de ce qui a été appelé le « verrou » de l’estuaire, c’est-à-dire un ensemble de trois fortifications chargées de surveiller l’entrée de l’estuaire et de défendre Bordeaux des invasions par la mer. Elle est sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

{gallery}blog/bordeaux/citadelle,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Après, cette visite, nous découvrons un peu plus loin, à Plassac, une impressionnante ruine gallo-romaine que nous ne pouvons pas voir de près, puisqu’on ne peut l’approcher que via une visite guidée et que notre bateau nous attend pour traverser la Gironde et rejoindre notre maison d’hôtes.

{gallery}blog/bordeaux/ruines,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous traversons la Gironde par le bac. Le fleuve est très large, avec des îles importantes au milieu. L'eau est tourmentée et semble charrier beaucoup de limons. Sa couleur est très brunâtre.

{gallery}blog/bordeaux/traverse_blaye,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous avons réservé une chambre à la Maison de Soussans, à… Soussans, donc ! Cette chambre d’hôtes propose deux chambres dans une très belle maison médocaine en pierres de taille superbement rénovée. Les chambres sont magnifiquement décorées, spacieuses et confortables. L’accueil y est très chaleureux (comme souvent dans les chambres d’hôtes) et Carine et Bertrand Deslandes ont été de très bon conseil pour nous aiguiller dans nos visites et nos choix de restaurant.

Le soir, sur leurs bons conseils, nous dînons à Saint-Julien-de-Beychevelle au Saint-Julien. La température estivale de ce début septembre nous permet de dîner en terrasse. Attention ! Les moustiques sont voraces dans la région. La cuisine est tout ce qu'il y a de plus traditionnelle, mais très bonne. Viande ou poisson, la carte permettra à chacun de trouver un plat à son goût.


Le lendemain, nous décidons de remonter le cours de la Gironde par les petites routes. Le fleuve est très large et tourmenté. À marée montante, on voit le courant remonter le fleuve.

À quelques kilomètres de Soussans, nous nous arrêtons à Fort-Médoc, la deuxième forteresse constituant le « verrou » de l’estuaire (nous n’avons pas eu le temps de visiter la troisième et dernière, Fort Pâté, qui se trouve sur une île). Cette forteresse, également imaginée par Vauban, est en cours de restauration et ce qui a déjà été refait est magnifique ! On y découvre comment s’organise un fort, comment sont logées les garnisons. La visite est très concrète !

{gallery}blog/bordeaux/fort-medoc,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous longeons la route départementale n°2 le long de l’estuaire, au milieu des vignes et des châteaux et nous tombons, à Vertheuil, sur une abbaye et une église du douzième siècle très bien rénovées.

{gallery}blog/bordeaux/abbaye,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

La route nous emmène jusqu’au Phare de Richard. C’est un tout petit phare superbement rénové et doté, à son pied, d’une très agréable aire de pique-nique. Nous faisons une petite promenade le long du fleuve bordé par des pêcheries très bien rénovées.

{gallery}blog/bordeaux/phare-richard,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous continuons notre périple en longeant l'Océan, superbe et impressionnant. Les vagues déferlent sur des plages de sable sans fin (ou presque) surveillée attentivement par les sauveteurs.

À la fin de la journée, nous allons nous promener, alors que le soleil décline, sur les bords du lac d'Hourtin. Et c'est là que la batterie de mon appareil photo me lâche !

{gallery}blog/bordeaux/hourtin,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}


Après avoir découvert la Gironde, nous décidons de  faire le tour du bassin d'Arcachon. La région qui nous est totalement inconnue nous permet de découvrir des paysages splendides qui varient au rythme des marées.

Nous descendons à Lège-Cap-Ferret en passant par l'étang de Lacanau et l'étang de Cousseau. Il est possible de faire dans ce secteur des promenades ornithologiques en étant accompagné d'un guide, mais cela nécessite un peu d'organisation pour réserver. Nous le saurons pour la prochaine fois !

Plus petit que le lac d'Hourtin où nous nous sommes arrêtés la veille, il se situe au cœur de la pinède avec des petites plages très agréables. Le site se prête parfaitement au pique-nique, mais il faudra veiller à ne pas y faire de feu !

{gallery}blog/bordeaux/lacanau,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous poursuivons vers le Cap Ferret. Sur la route, nous nous déjeunons à la Cabane 57 dans le village d'ostréiculteurs de Pirallan. L'adresse nous a été donnée par nos hôtes et nous vous conseillons de vous y arrêter pour déguster des huîtres d'une fraîcheur exceptionnelle, accompagnées d'un petit verre de vin blanc. Le site est paradisiaque !

{gallery}blog/bordeaux/cabane57,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous continuons vers la pointe de laquelle nous voyons la célèbre Dune du Pilat puis nous nous attardons un peu au pied du phare où se trouve un blockhaus du mur de l'Atlantique entièrement restauré.

{gallery}blog/bordeaux/capferret,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous poursuivons notre tour du bassin et faisons une petite halte à Arès dans un très joli port ostréicole bordant la Réserve des Prés Salés d'Arès et de Lège. À marée basse, nous y voyons un grand nombre d'oiseaux.

{gallery}blog/bordeaux/ares,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Notre route nous mène à Andernos-les-Bains où nous trouvons des ruines gallo-romaines, juste à côté d'une très jolie petite chapelle, le tout au bord du Bassin. Puis nous nous attardons sur la jetée la plus longue de France avec plus de 200 mètres. Malheureusement, nous sommes à marée basse et cela donne l'impression que le bassin s'est complètement vidé !

{gallery}blog/bordeaux/andernos,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}


Le lendemain, nos hôtes nous ont conseillés deux châteaux à visiter. Tout au long de la route, les châteaux se succèdent tout plus beaux les uns que les autres, certains un peu "originaux" !

{gallery}blog/bordeaux/chateau,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Nous visitons deux châteaux tout à fait différents. Pour les visites des premiers grands crus, sachez qu'il vous faudra vous y prendre jusqu'à six mois à l'avance. C'est donc le second grand cru de Château Gruaud-Larose, dans le Saint-Julien, que nous visitons. Les bâtiments sont inscrits comme monument historique depuis 2012. La production du jus de raisin est suivie à l'aide d'un outil informatique très sophistiqué.

{gallery}blog/bordeaux/gruaud-larose,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Le château Prieuré Lichine est une exploitation plus moderne. Il s'agit d'un quatrième grand cru qui se situe dans le Margaux.

{gallery}blog/bordeaux/lichine,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Le soir nous dînons à La Gare Gourmande à Labarde. Dans ce petit restaurant doté d'une très agréable terrasse (que les moustiques ont appréciée autant que nous !), le chef fait son menu en fonction du marché du matin. Tout y est donc très frais ! Du coup, rien d'autre à la carte que ce menu constitué, au choix, d'une viande ou d'un poisson !


Le lendemain nous décidons de visiter Bordeaux. La ville est superbe, entièrement rénovée, et le cœur est presque entièrement piéton. Si ça ne doit pas être pratique pour les Bordelais, c'est très agréable quand on fait du tourisme. La principale rue commerçante est très longue et les immeubles qui la bordent sont splendides.

Si nous arrivons par le pont Chaban-Delmas, nous nous garons près du Pont de Pierre, un ouvrage de près de 500 mètres construit sur ordre de Napoléon. Le pont comporte dix-sept arches qui correspondraient aux dix-sept lettres de Napoléon Bonaparte.

{gallery}blog/bordeaux/pont-pierre,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Les principaux monuments historiques de la ville ont été intégrés dans le décor et forment un ensemble tout à fait cohérent : la Porte Cailhau, la Grosse Cloche, etc.

{gallery}blog/bordeaux/bordeaux,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

La cathédrale est en cours de rénovation. L'orgue est aussi impressionnant que majestueux.

{gallery}blog/bordeaux/cathedrale,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Tout au long des rues, les diverses rénovations laissent apparaître des petits détails architecturaux à découvrir au fil de la balade.

{gallery}blog/bordeaux/ville,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Au fil de la promenade, nous relevons quelques originalités que nous n'avons pu nous retenir d'immortaliser.

{gallery}blog/bordeaux/insolite,crop=1,crop_factor=50,ratio=0,thumbs=0{/gallery}

Pour déjeuner, nous nous sommes rendus à l'Estacade. Le restaurant se trouve sur un ponton au-dessus du fleuve, juste en face de la Place de la Bourse. La vue sur la ville est époustouflante ! La cuisine est tout à fait correcte et le plat du jour parfaitement abordable.

De retour à Soussans, nos hôtes nous recommandent une fois de plus une excellente adresse. Pour notre dernière soirée, nous dînons les pieds dans la Gironde au Petit Nice à Larmarque. La carte est variée et l'anguille délicieuse !

C'est la fin des vacances, nous repartons le lendemain par le chemin des écoliers en prenant le bac entre le Verdon-sur-Mer et Royan !

Nous reviendrons dans cette magnifique région dès que possible !

Retrouvez toutes les bonnes adresses citées dans cet article sur une carte Google.